Changement de prénom

La loi autorise, sous condition, le changement de nom patronymique ou de prénom de la famille. La procédure pour faire modifier son Etat-civil a évolué.

Demande de changement de nom ou de prénom de la famille

Pour certaines situations, il n’est plus nécessaire de passer devant un juge des affaires familiales pour modifier son Etat-civil.

Aujourd’hui, il suffit de constituer un dossier avec en premier lieu une demande de changement de prénom selon votre situation :

  • mineur
  • enfant de plus de treize ans
  • majeur
  • majeur sous tutelle

Le dossier devra être étayé par des arguments justifiant la demande.

Une fois le dossier complété, veuillez prendre rendez-vous pour le déposer en mairie d’Uzès auprès du service Etat-Civil en appelant le 04 66 03 48 48.

Un enfant est-il responsable des dettes de ses parents ?

    Parent vivant

    Rien n'oblige les enfants à régler les dettes de leurs parents, quelle qu'en soit la nature : crédits impayés, dettes de loyer, dommages-intérêts… 

    Les parents s'engagent pour eux-mêmes et, en conséquence, n'engagent pas leurs enfants.

    Pour que les enfants soient responsables des dettes contractées par leurs parents, il faut qu'ils se soient engagés pour eux, par exemple en se portant caution pour eux. Cela suppose un engagement volontaire (et écrit) de leur part.

    Parent décédé (succession)

    L'enfant qui souhaite ne pas payer les dettes du parent décédé peut refuser la succession (particuliers) (l'héritage).

    En revanche, il est responsable des dettes de son parent décédé s'il accepte sa succession.

    L'enfant peut également accepter la succession à concurrence de l'actif net (particuliers) . Ainsi, ses biens personnels sont protégés au cas où les dettes seraient supérieures aux biens laissés par le défunt. Un inventaire des biens du défunt est alors obligatoire. Il doit être déposé au greffe du tribunal dans les 2 mois à partir de la déclaration d'acceptation de la succession.

Voir aussi...

Où s'adresser ?

Références

Contact