Changement de prénom

La loi autorise, sous condition, le changement de nom patronymique ou de prénom de la famille. La procédure pour faire modifier son Etat-civil a évolué.

Demande de changement de nom ou de prénom de la famille

Pour certaines situations, il n’est plus nécessaire de passer devant un juge des affaires familiales pour modifier son Etat-civil.

Aujourd’hui, il suffit de constituer un dossier avec en premier lieu une demande de changement de prénom selon votre situation :

  • mineur
  • enfant de plus de treize ans
  • majeur
  • majeur sous tutelle

Le dossier devra être étayé par des arguments justifiant la demande.

Une fois le dossier complété, veuillez prendre rendez-vous pour le déposer en mairie d’Uzès auprès du service Etat-Civil en appelant le 04 66 03 48 48.

Que faire si la pension alimentaire n'est pas payée ?

En tant que créancier, vous pouvez obtenir le recouvrement des arriérés d'une pension alimentaire fixée par une décision judiciaire, si votre débiteur ne verse pas ou verse irrégulièrement la pension alimentaire.

Vous disposez de plusieurs moyens pour obtenir ce paiement :

  • confier le recouvrement à la Caf (ou la CMSA) (particuliers). Il est possible d'engager cette procédure dès le 1er impayé ou le 1er versement partiel. La Caf ou la MSA se charge de recouvrer les impayés de pension alimentaire datant de 2 ans maximum.

  • ou engager une procédure de "paiement direct" (particuliers) en faisant appel à un huissier de justice. Il est possible d'engager cette procédure dès le 1er impayé ou le 1er versement partiel. Cette procédure concerne les impayés de pension alimentaire à venir et ceux datant de 6 mois maximum.

  • ou demander au juge une saisie sur salaire (particuliers) à l'aide d'une requête déposée auprès du greffe du tribunal.

  • ou obtenir une saisie sur compte bancaire (particuliers) ou saisie-vente (particuliers) en faisant appel à un huissier de justice.

  • ou confier le recouvrement au Trésor public (particuliers), après l'échec d'une des procédures précédentes.

Le délai de prescription d'une action en paiement des arriérés de la pension alimentaire est de 5 ans.

À noter

le délit d'abandon de famille peut également être retenu à l'encontre du débiteur. Ce délit est passible de 2 ans d'emprisonnement et 15 000 € d'amende.

Références

Création du service public de versement des pensions alimentaire - 24 décembre 2019

La loi de financement de la sécurité sociale prévoit la mise en place d'un service public pour le versement des pensions alimentaire afin d'éviter les impayés. Ce service permettra de recourir plus facilement à l'allocation de soutien familial (ASF).

Dans l'attente du texte d'application, le contenu de cette fiche reste d'actualité.

Contact