Ville d'Uzès




Uzès : souvenir et commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918

Lundi 12 Novembre 2012

Retour en images sur un moment fort : le souvenir de la Grande Guerre de 1914-1918.
Lors du 11 novembre 2012, commémoration de l'armistice de 1918, Claude Joly, adjoint au maire d'Uzès, nombreux élus locaux et l'ensemble des associations patriotiques d'Uzès ont rendu un hommage aux amis, parents, anciens combattants disparus pendant la première guerre mondiale ainsi qu'à "l'ensemble des morts pour la France". Le message du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, en charge des anciens combattants, Kader Arif rappelait l'élargissant la portée symbolique du 11 novembre. Elle s'inscrit dans "la volonté de transmettre la mémoire, de favoriser la compréhension de notre histoire nationale commune et son appropriation par la jeune génération."



Hommage aux disparus de la grande guerre et à l'ensemble des morts pour la France
Hommage aux disparus de la grande guerre et à l'ensemble des morts pour la France
Après l'hommage aux soldats morts pour la France reposant au carré militaire du cimetière catholique d'Uzès, Claude Joly, adjoint au maire, représentant Jean-Luc Chapon, le maire d'Uzès, a présidé la cérémonie commémorative de l'armistice de 1918, le dimanche 11 novembre 2012 au monument aux morts, avenue de la Libération. Il y a 94 ans, l'armistice signée en présence des représentants alliés et les plénipontentiaires de la nouvelle république allemande marquait le cessez-le-feu, fin des combats de la première guerre mondiale et la victoire des alliés. A cette occasion, de nombreux élus locaux et l'ensemble des associations patriotiques d'Uzès étaient au rendez-vous, entourés d'un public nombreux, dont des familles accompagnées de leurs enfants.


Dépôt de gerbe au nom de l'ensemble des associations patriotiques
Dépôt de gerbe au nom de l'ensemble des associations patriotiques
La cérémonie du 11 novembre perpétue désormais le souvenir de l'ensemble des soldats morts pour la France. Pour ce cérémonial, l'association du souvenir français a déposé une flamme au pied du mât des couleurs.

Deux gerbes sont déposées par les associations patriotiques d'Uzès et de l'Uzège ainsi que par Claude Joly, premier adjoint, au nom de la municipalité d'Uzès. Jean-Jacques Maillard, ancien combattant d'Algérie, président du Souvenir français procède à l'appel des Uzétiens morts pour la France au cours de la première guerre mondiale. Une minute de silence suit la sonnerie "Aux morts". Cette commémoration symbolise une évolution majeure de cette journée du souvenir qui est désormais consacrée à l'ensemble des soldats morts pour la France, sur le territoire national ou à l'étranger dans l'accomplissement de leur devoir, en opération. Le 11 novembre devient la journée du souvenir qui leur sera désormais consacrée, la journée de la victoire et de la paix.

Allocution de Thierry de Seguins-Cohorn, adjoint au maire, correspondant défense, porteur du message ministériel
Allocution de Thierry de Seguins-Cohorn, adjoint au maire, correspondant défense, porteur du message ministériel
Une jeune lycéenne, représentante des nouvelles générations, porte le message de l'Union française des associations de combattants et de victime de guerre : "L'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) et ses 44 Associations nationales, fidèles au souvenir de toutes celles et tous ceux, victimes de toutes les guerres, invitent la jeunesse à oeuvrer pour un monde de Paix plus juste, plus solidaire et plus fraternel".

Tandis que Thierry de Seguins Cohorn, adjoint au maire, correspondant Défense lis le message du ministre délégué en charge des anciens combattants, Kadir Arif . "C’est donc la reconnaissance du pays tout entier à l’égard de l’ensemble des Morts pour la France tombés pendant et depuis la Grande Guerre qui s’exprime aujourd’hui, particulièrement envers les derniers d’entre eux, ceux qui ont laissé leur vie en Afghanistan". La disparition du dernier combattant du premier conflit mondial, le 12 mars 2008 impliquait l'évolution de la portée symbolique de la journée du 11 novembre au nom de la mémoire collective.

Distinctions des porte-drapeaux : hommage aux bénévoles qui perpétuent le souvenir des combattants et disparus au nom de la Nation française lors des cérémonies officielles patriotiques
Distinctions des porte-drapeaux : hommage aux bénévoles qui perpétuent le souvenir des combattants et disparus au nom de la Nation française lors des cérémonies officielles patriotiques
Distinction officielle : Jean-Jacques Maillard, administrateur national de l’Union Fédérale des Combattants remet l’insigne de porte drapeau, décerné par l’Office national des anciens combattant, à b[Alphonse Marin, porte drapeau de l’association des anciens combattants et victimes de guerre de l’Uzège, Raymond Decreuse, porte drapeau des anciens Prisonniers de Guerre, Maëlle Le Denic, porte drapeau de la Jeunesse Uzétienne, Jean William Stefanutto, ancien porte drapeau de l’association Rhin et Danube.

Tous les ans, l'Office national décerne aux porte-drapeaux méritant un diplôme d'honneur et un insigne. Les porte-drapeaux assurent bénévolement lors des manifestations patriotiques le service du port du drapeau tricolore de leur association. Cette mission est hautement sympolique puisque le porte-drapeau rend ainsi hommage, au nom de la Nation française, aux combattants et aux disparus. La cérémonie s'achève avec les remerciements au piquet d’honneur du 1er Régiment étranger du génie de Laudun, aux Sapeurs Pompiers d’Uzès, aux officiers et aux sous-officiers d’active et de réserve, et aux porte-drapeaux. Un verre de l'amitié, offert par la Ville d'Uzès, a réuni les convives, après la cérémonie, en mairie.











L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31