Ville d'Uzès




Manuscrit original d'André Gide, un don à la Ville

Mardi 20 Décembre 2011

A la rencontre d'André Gide dans différents lieux d'Uzès, vous découvrirez ainsi sa biographie, son parcours d'écrivain célèbre, ses écrits et l'empreinte laissée chez Gallimard, la grande maison d'édition... Découvrez aussi le manuscrit original d'André Gide lors d'une publication pour le journal France illustration de 1950 sur l'Afrique équatoriale à la médiathèque d'Uzès grâce au généreux don de Nicolas Chaine.



Manuscrit original d'André Gide, un don à la Ville
André Gide, célèbre écrivain, prix Nobel 1947, né en 1869 à Paris dont la famille est originaire d'Uzès invite à la découverte grâce à l'itinéraire proposé par le musée Georges Borias d'Uzès, l'exposition "Gallimard, 1911-2011, un siècle d'édition" à découvrir à la librairie le Parefeuille d'Uzès et à la médiathèque d'Uzès qui possède un important fonds Gide. Cette dernière vient d'enrichir son patrimoine grâce au don d'un écrit d'André Gide sur l' Afrique équatoriale. Pourquoi ne pas profiter des vacances pour rencontrer le destin de l'auteur et s'enrichir de son parcours qui a marqué un siècle. Il accomplit d’innombrables actions, caractérisées par la volonté de l'engagement. Il crée avec ses amis la Nouvelle Revue française, NRF dont il est le chef de file et joue alors un rôle important dans les lettres françaises, d'autant que la revue s'est adossée aux éditions Gallimard pour créer une collection qui marquera tout le XXe siècle. En 1916, il suggérera à son fondateur, Gaston Gallimard de renoncer aux "Editions de la NRF", à son nom trop associées. La librairie, le Parefeuille à Uzès consacre actuellement une exposition fort instructive sur cette évolution et le succès de la maison d'édition, à découvrir jusqu'au 2 janvier.

Actualité : le don à la ville du manuscrit Gide sur l'Afrique équatoriale

Par ailleurs, la médiathèque reçoit par l'intermédiaire de la ville une oeuvre originale d'exception. Nicolas Chaine, propriétaire actuel de l'ancienne propriété des Gide, Cuverville lègue le manuscrit d'André Gide à la ville d'Uzès. En 1970, ses parents acquièrent la demeure, propriété de la famille Drouin, du nom de l'épouse de l'écrivain, maison familiale où ils aimaient séjourner en été. Des seuls meubles existants ayant appartenu à la famille de l'écrivain, il restait une table de ferme dans la cuisine, le fourneau et un coffre fort, bien trop lourd pour qu'il soit déplacé.

Dans ce dernier, le manuscrit est découvert, intact, avec d'autres papiers en cours d’authentification par l'actuel propriétaire. En partie autographe de la main d'André Gide, il se compose de 6 pages, d'un format 33 par 22 cm, écrit sur une seule face. Il est accompagné d'une lettre entièrement autographe de Gide datée du 28 février 1950. Il s'agit la dernière mouture de l'article paru dans "France illustration" en juillet 1950 et s'intitulant l'AEF, Afrique équatoriale. Les brouillons précédents de ce même article sont conservés par le fonds Gide de la bibliothèque Jacques Doucet à Paris. Ils ont été étudiés par Alain Goulet dans le bulletin des Amis d'André Gide, n°67 de juillet 1985 dont cette partie manquait. Sont de la main d'André Gide, la première ligne de l'article, quelques annotations, un message au dos de la dernière page et la lettre à l'éditeur. Le tout portant sa signature. Le reste de l'article est d'Elisabeth Van Rysselberghe, la mère de Catherine Gide, la fille unique de l'écrivain. L'association des amis de la médiathèque signe par ailleurs un partenariat avec la fondation Catherine Gide pour enrichir et accroître le patrimoine uzétien à la mémoire de l'illustre écrivain.

Pour découvrir André Gide, rendez-vous jusqu'au 31 décembre, du mardi au dimanche, de 14h à 17h (fermé le dimanche 25 décembre) au musée Georges Borias, ancien évêché qui ne rouvrira ses portes qu'à partir du mercredi 1er février. Poursuivre la visite à la médiathèque d'Uzès, rue Port-Royal puis à la librairie le Parefeuille, place aux herbes pour l'exposition Gallimard, visible jusqu'au 2 janvier 2012

Une salle entière, unique au monde, dédiée à Andrée Gide au musée d'Uzès
Une salle entière, unique au monde, dédiée à Andrée Gide au musée d'Uzès

La salle André Gide au musée d'Uzès

En 1969, les origines uzétiennes de la famille Gide incite le musée à commémorer le centenaire de l’écrivain par une exposition. Ce fut le début de la constitution, petit à petit, d’un fonds consacré à André Gide. Depuis l’installation du musée dans l’ancien évêché en 1978, une salle entière lui est dédiée. Ce fonds, unique au monde, s’enrichit chaque année. Il réunit des objets familiers, des portraits, des manuscrits, des éditions illustrées, acquises grâce aux dons de la fille de l’écrivain, Catherine Gide, et aux achats de la ville d’Uzès et de l’association des Amis du musée.

Régulièrement, des expositions temporaires viennent mettre en lumière différentes facettes de l’écrivain et de son œuvre : en 2004, « Désir du Sud. André Gide, Rudolf Lehnert et le Maghreb », pendant l’été 2011, « André Gide, un album de famille », en partenariat avec la Fondation Catherine Gide. La collection de la salle André Gide est visible en permanence au musée Georges Borias d'Uzès. Un catalogue est également disponible à la librairie du musée, Collection André Gide. 1993 - textes de Martine Peyroch d’Arnaud et Jean Lambert, 48 p., 1 ill. couleur, 33 ill. noir et blanc, au prix de 10 €.

Salle André Gide
Musée Georges Borias, ancien Evêché, 30 700 Uzès. Tél. 04 66 22 40 23.

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 17h.
Plein tarif : 3 € - Groupes : 1,50 € / personne
Gratuit pour les scolaires. Visites guidées : sur réservation.
Fermeture le 31/12/2011 jusqu'au 1/02/12










L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31