Ville d'Uzès




ACVU : des commerçants d'Uzès se fédèrent pour lutter contre le village des marques de Fournès

Vendredi 12 Octobre 2012

Mardi 9 octobre 2012, une quarantaine de commerçants ont répondu présents à l'appel lancé par l'ACVU, association des commerçants de la ville d'Uzès pour répondre à leurs inquiétudes concernant le projet d'implantation futur d'un village des marques à 21 km d'Uzès. L'ouverture prévisionnelle est programmée en juin 2014.



A la tribune, les représentants de l'ACVU et de la CCI de Nîmes
A la tribune, les représentants de l'ACVU et de la CCI de Nîmes
Les promoteurs devaient déposer un dossier en préfecture en septembre auprès de la commission départementale d'aménagement commercial du Gard, CDAC qui statue sur ce dernier. Sont soumis à son autorisation, préalablement à la délivrance du permis de construire, les projets portant sur la création d’un ensemble commercial dont la surface de vente totale est supérieure à 1 000 m², notamment. D'autre part, une enquête publique vient de s'achever sur Uzès. La commission départementale présidée par monsieur le Préfet du Gard comprend le maire de Fournès, le président de la Communauté des communes du Pont du Gard, le conseiller général du canton d'implantation, le président du Scot, schéma de cohérence territoriale, le maire de Nîmes, le maire d’Avignon, le maire d’Arles ainsi que cinq experts : du Gard, du Bouches du Rhône, du Vaucluse représentants les consommateurs et l'aménagement du territoire.


Les commerçants mobilisés
Les commerçants mobilisés
Olivier Robin, président de l'ACVU, Marie-Christine Tomas, l'animatrice de l'association, les deux représentants élus de la CCI de Nîmes, Gérard Hampartzoumian d'Uzès et Franck Alvado de St Quentin ont présenté le projet, ainsi que le retour d'expériences d'autres projets similaires. Olivier Robin à l'issue des débats a indiqué qu'il "serait mieux d'être ensemble pour plus de dynamisme - afin de conserver le patrimoine et les valeurs du commerce local". La position de la Chambre de commerce et d'Industrie de Nîmes, Bagnols, Uzès, le Vigan, CCI de Nîmes a été clairement exposée contre ce projet. Etaient présents dans la salle pour étayer le débat, du point de vue légal et technique et répondre aux interrogations des commerçants présents, le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon, Claude Joly, 1er adjoint de la Ville d'Uzès et 1er vice-président du SCOT, Lauren Debaudringhien adjointe au maire, au commerce et à l'artisanat et d'autres élus municipaux.

Les commerçants présents souhaitent se mobiliser en défaveur de ce projet, dangereux et critique pour le commerce local. Se fédérer pour agir ensemble a été la conclusion de ce débat. Des idées ont également émergées autour d'une politique d'animations pour la ville. Le président de l'ACVU n'attend que ça. L'action commune passe par l'adhésion à l'ACVU. Un véritable lobbying contre devraient s'organiser autour du projet que la CCI de Nîmes qualifie de "village de marques, dont l'intérêt général n'est pas démontré". En sa qualité de Personne publique associée (PPA), l'institution représentante des entreprises, prenait position contre ce projet à l'unanimité en juin dernier. Le communiqué précisait "cette décision d'être contre est en complète cohérence avec la vision du commerce et du tourisme de l'équipe des élus de la CCI. Henry Douais, son président, entend afin de soutenir les ressortissants commerçants de la CCI, mettre l'accent sur le patrimoine culturel plutôt que commercial pour valoriser le tourisme". L'association des commerçants pourra compter sur leur soutien et leur expertise en faisant appel aux techniciens du commerce de la CCI. Pour plus de renseignements et d'informations, contactez l'ACVU au 04 66 03 18 59, contact.acvu@orange.fr, permanence les lundis de 14h à 16h et jeudis de 9h à 12h - 1 place du Duché au dessus de l'office municipal de la culture et du service des eaux.

Zoom sur le projet de village des marques de Fournès

Le projet du village des marques de Fournès comprend 24 965 m² - surface commerciale utile comprenant des espaces de restauration, de promotion du savoir faire régional : office tourisme, produits du terroir, artisanat d’art, et AOC, culturel de 640 m² en partenariat avec un acteur du tourisme culturel, espaces verts et bassins et d'un parking de 1300 places. La réalisation est à priori organisée en deux phases dont la première ouverture au public est prévue en juin 2014. La zone de chalandise s'étend de Montpellier, à Montélimar, d'Avignon à Marseille.










L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31