Ville d'Uzès





Yves Dauge, urbaniste et conseiller Unesco devient citoyen d'honneur d'Uzès

Jeudi 18 Juin 2015

"Patrimoine mondial et ville à secteur sauvegardé côte à côte pour le rayonnement de la France" Yves Dauge, président de l'association des biens français inscrits au patrimoine mondial en visite à Uzès pour l'assemblée générale annuelle des biens français. Il devient nouveau citoyen d'honneur de la ville. Mis en ligne le 05/06/15.



Jean-Luc Chapon remet la médaille de la ville à Yves Dauge, urbaniste apprécié et président des biens français inscrits au patrimoine mondial
Jean-Luc Chapon remet la médaille de la ville à Yves Dauge, urbaniste apprécié et président des biens français inscrits au patrimoine mondial
Mercredi 3 juin 2015, le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon a accueilli en mairie quatre-vingts invités du réseau des 39 biens français inscrits au patrimoine mondial, en assemblée générale au Pont du Gard sur trois jours. Le choix d'Uzès s'est imposé naturellement au directeur du site du Pont du Gard, Paolo Toeschi, "Uzès-Nîmes liées par l'histoire romaine" . A cette occasion, le maire d'Uzès a remis la médaille de la ville à son président, Yves Dauge.

Devant une salle comble, il présente les atouts d'Uzès, cette"ville atypique de 9 000 habitants aux retombées de 32 000 habitants, ses nombreux établissements scolaires, ses 300 commerces, ses 12 banques et ses 70 points de restauration'' où l'architecture préservée et un secteur sauvegardé qui quadruple démontrent son dynamisme.


A ses côtés, le président de l'association des biens français du patrimoine mondial, ABFPM, Yves Dauge,  ancien maire de Chinon et sénateur d’Indre-et-Loire (2001-2011), urbaniste, conseiller spécial auprès du centre du patrimoine mondial à l'Unesco, le maire rappelle alors son parcours si proche du destin d'Uzès :"urbaniste apprécié, il est fondateur de l'association des villes et pays d'art et d'histoire, de l'association nationale des villes à secteur sauvegardé"  dont il sera président pendant plus de dix ans.

Yves Dauge, président de l'ABFPM, accueilli par Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès (à gauche) s'exprime devant 80 convives des sites français inscrits au patrimoine mondial
Yves Dauge, président de l'ABFPM, accueilli par Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès (à gauche) s'exprime devant 80 convives des sites français inscrits au patrimoine mondial

Yves Dauge, conseiller spécial auprès du centre du patrimoine mondial à l'Unesco

Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès lui remet la médaille de la ville en présence de l'architecte des bâtiments de France, Jacques Dreyfus, du président du conseil départemental du Gard, Denis Bouad, et du directeur du site du Pont du Gard, Paolo Toeschi (de gauche à droite sur la photo) et du premier président de l'AFBPM, Christian Mourisard.

Le conseiller spécial auprès du centre du patrimoine mondial à l'Unesco évoque alors le passé d'Uzès pour en connaître parfaitement ses caractéristiques, l'une des premières villes à secteur sauvegardé  en 1965 avec Tour et Sarlat. "Une ville dans la défense du patrimoine depuis longtemps"  introduit-il. Il ajoute qu'Uzès pourrait être inscrite sur la liste de l'Unesco mais l'organisation des Nations Unies chargée de la sauvegarde du patrimoine "a assez de bien en France..." Il ajoute
l'Unesco a besoin de nous - patrimoine mondial et ville à secteur sauvegardé - pour les progrès dans la gestion, socle d'une politique universelle, experts pour le rayonnement de la France, de l'économie liée à la valeur partrimoniale." Yves Dauge, conseiller auprès du centre du patrimoine mondial à l'Unesco, citoyen d'honneur d'Uzès.
"L'importance du réseau qui s'agrandit provoque le mouvement, le rassemblement d'énergie" a-t-il ajouté en s'adressant à la salle. La venue dans le Gard de l'association nationale des biens français est liée au calendrier du Pont du Gard qui fête également ses trente ans de labellisation au Patrimoine Mondial de l’UNESCO inscrite depuis 1985. Denis Bouad, nouvellement élu président du Conseil départemental a rappelé l'importance du département, son économie, et son ancrage dans la romanité.

Réunis en assemblée générale, les différents sites français échangeront sur les perspectives d'avenir, le développement économique d'un territoire et l'attractivité internationale des projets, réunissant ainsi 140 convives. Le site du Pont du Gard représente aujourd'hui 1 million et demi de visiteurs par an, 17,2 % de progression à la hausse à la fin du mois de mai, une volonté de rayonner au-delà des frontières territoriales pour attirer toujours plus de visiteurs. Les invités achèveront leur venue par une visite nocturne du centre historique réalisée par le service ville d'art et d'histoire d'Uzès. 
 











L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31