Ville d'Uzès





Voeux 2015 : volonté affichée de poursuivre le rayonnement impulsé

Mercredi 21 Janvier 2015

La cérémonie des voeux d'Uzès prenait un autre visage cette année, plus grave, face à l'actualité.



Cérémonie des voeux devant les responsables d'institutions et les présidents d'association
Cérémonie des voeux devant les responsables d'institutions et les présidents d'association
Ce jeudi 8 janvier, Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès présentait ses voeux aux institutionnels et aux responsables d'associations en commençant par observer une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats meurtriers de ce début d'année. Celui contre Charlie Hebdo avait eu lieu la veille. L'ambiance était lourde et pesante. Le moment était solennel. "Cette année 2015 commence par contre de la pire des manières pour notre pays suite aux attentats barbares qui ont touché des journalistes, dessinateurs, policiers et agent de maintenance" soulignait-il.

"Rien ne doit nous faire baisser la tête" concluait-il, "c'est en continuant une vie normale que l'on surpassera cette barbarie et que nous ferons vivre nos valeurs."

Il évoquait alors cette année 2014 comme une année de transition due à la mise en place du nouveau conseil municipal réuni autour de lui, mais aussi au départ à la retraite de nombreux cadres de la mairie dont le directeur général des services Robert Cristofoli, après trente et un de carrière. Son remplaçant, dans la salle, Christian Simonetto, était alors présenté. 
 

Voeux 2015 : volonté affichée de poursuivre le rayonnement impulsé

Inondations : une facture bien lourde

Ces annonces effectuées, le maire d'Uzès affirmait sa volonté de poursuivre les efforts d'aménagement consentis sur la voirie, malgré les inondations survenues début octobre. Ces dernières engendreront près d'un million trois cent mille euros de travaux de réparation sur l'espace public. Suite à cet événement, la ville a été classée en état de catastrophe naturelle mais la reconstruction pèsera forcément sur le budget communal. Il tenait à remercier l'ensemble des acteurs présents aux côtés de la population et de la mairie pour faire face à cette situation de crise : la Croix-Rouge, les pompiers, les personnel communal et les élus.

Malgré la baisse des dotations de l'Etat en 2015 aux collectivités qui se chiffrera à 3,7 milliards d'euros représentant 300 000 € de rentrées financières en moins pour Uzès et malgré la mise en place des rythmes scolaires, charge financière supportée par la commune, compétence de l'Etat, l'objectif annoncé était alors de poursuivre les projets engagés tout en rappelant la responsabilité de la commune. "Vous l'avez compris" annonçait le maire "le souci principal des élus sera donc de continuer à avoir une bonne gestion des différents budgets de la commune..."

Un rayonnement continu...

"...Nous pourrons alors mener à bien nos projets."  La liaison routière entre les ronds-points de Mayac et du Mas de Mèze devraient commencer dès la fin de l’année pour se terminer à l’été 2016. Etaient également annoncées la poursuite du pavage de la ville avec la rue et la placette Saint Roman, la rue Ferté Milon et la fin de la rue Dr Blanchard, la dernière tranche de la toiture de la mairie ou bien celle de l’évêché avec un coût estimé d’1,4 million d’euros, soutenue par des aides, l’organisation de l’extension du secteur sauvegardé, la révision intégrale du plan local d’urbanisme, le PLU dont la procédure en cours devrait prendre encore une bonne année.

Il informait du classement prioritaire annoncé par l'Etat du quartier de la commune "Mayac, Amandiers, Dhuoda" et du travail en cours sur ce dossier en mairie. Il évoquait le suivi des démarches entreprises auprès de la Région pour  la restructuration des deux lycées et auprès du Conseil Général du Gard pour la construction d'un gymnase pour le collège Trintignant à Mayac sur le terrain offert par la Ville d’Uzès.

Enfin, il évoquait de nouveaux projets pour développer le territoire qui devraient se décider avec l'ensemble des élus communautaires, sur de nouvelles infrastructures culturelles ou sportives désormais portées à l'échelon intercommunal. Il citait à propos, le récent passage à l'EPIC, établissement public industriel et commercial de l'office de tourisme du territoire Pays d'Uzès.

Médiatisation

Uzès, restait dans son propos une destination toujours plus appréciée par sa beauté et sa diversité. Cette année encore, les médias nationaux et internationaux, consacraient de nombreux reportages dans des émissions renommées portant sur le patrimoine, la restauration architecturale, la qualité des marchés ou le savoir-faire artisanal et agricole. "Les associations contribuent aussi à ce dynamisme qui rejaillit sur la ville" soulignait-il. Elles étaient remerciées pour ce concours précieux qui participe à cette dynamique.











L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31