Uzès : Commémoration du 8 mai 1945

Mardi 9 Mai 2017

Devoir de mémoire au carré militaire du cimetière catholique et sur l'esplanade d'Uzès. Retour en images. Publié le 09/05/2017 I Mis à jour le 10/05/2017



Commémoration du 8 mai 1945, Uzès, esplanade face au monument au morts.
Commémoration du 8 mai 1945, Uzès, esplanade face au monument au morts.
Après la cérémonie officielle au carré militaire du cimétière catholique d'Uzès, Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès et Denis Bouad, président du Conseil départemental du Gard ont déposé une gerbe au monument au morts sur l'esplanade, ce lundi 8 mai, célébration de la victoire du 8 mai 1945, en présence de toutes les autorités civiles et militaires, des associations patriotiques, des pompiers, de la ville et la population.
"...Notre pays s'est construit, après 1945, sur le souvenirs de ces tragédies et par la volonté de vivre ensemble au sein d'une Europe de paix, unie, préservée... Aujourd'hui, soixante ans plus tard, l'union de ces nations est la garantie de la préservation de la paix et la liberté des Européens." 

Rappelait dans son discours le maire d'Uzès à la lecture du message du 8 mai 2017du secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire.

Dépôt de la flamme du souvenir par le président du souvenir Français au pied de la stèle, suivi des dépôts de gerbes ornées de rubans tricolores. Les élèves de l'école municipale de musique d'Uzès entonnaient en préambule à cette cérémonie officielle une aubade pour accentuer ce moment solennel.
 
Daniel Pinot, ancien combattant de la guerre d’Algérie était décoré de la médaille militaire par le lieutenant-colonel Thierry Perret, chef de la délégation militaire du Gard. Créée le 22 janvier 1852 par Louis Napoléon Bonaparte, le futur Napoléon III, alors président de la République, elle est la plus haute distinction militaire française destinée aux sous-officiers et aux soldats. La Médaille militaire est la troisième décoration française dans l’ordre de préséance, après l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre de la Libération. 

Elle peut être attribuée à ceux qui comptent au moins huit années de services militaires, à ceux qui ont été cités à l'ordre de l'armée, quelle que soit leur ancienneté de service, à ceux qui ont reçu une ou plusieurs blessures en combattant devant l'ennemi ou en service commandé et enfin à ceux qui se sont signalés par un acte de courage ou de dévouement méritant récompense.












L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31