Urbanisme : le secteur sauvegardé d'Uzès à l'étude

Jeudi 11 Février 2010

Un sorte de première en France, la ville d'Uzès révise en parallèle ses deux plans : urbanisme et secteur sauvegardé. Ainsi elle permet une meilleure harmonisation et gestion du bâti et non bâti. Présentation du secteur sauvegardé et de son évolution future. Publié le 11/02/2010



Urbanisme : le secteur sauvegardé d'Uzès à l'étude
Après plus de quarante ans d'existence, le secteur sauvegardé de la vieille ville ressent le besoin d'une révison de la règlementation au même titre que la plan local d'urbanisme. Il se doit de répondre aux exigences de la commune et à l'évolution de la société contemporaine. Il fait partie au niveaux national des plans de sauvegarde et de mise en valeur, PSMV, des secteurs sauvegardés dits de "première génération".

S'inscrivant dans la loi Malraux de 1962, ils permettent la renaissance des centres villes historiques. Certes contraignants, ils encouragent cependant les travaux des propriétaires grâce à une aide à la restauration immobilière.

Cette révision s'accompagne d'une extension du périmètre actuel pour préserver l'existant. Il s'étend désormais aux boulevards notamment au quartier des Bourgades et aux rues Sigalon et du collège.

Claude Joly, adjoint au maire, chargé du secteur sauvegardé pilote le projet de rénovation du centre ville et l'adaptation du nouveau plan. Il explique que la Commission nationale des secteurs sauvegardés s'est prononcée en faveur de cette révision-extension. Le Ministre chargé de l'Architecture et de l'Urbanisme a mandaté la Direction régionale des affaires culturelles, DRAC, pour le lancement de la procédure d'appel d'offres. Cette dernière vient de désigner le cabinet d'étude Wagon pour élaborer le document. Cet architecte-urbaniste a oeuvré pour les secteurs sauvegardés d'Avignon et de Villeneuve-lez-Avignon.

Diagnostic et concertation

Le 21 décembre 2009, une première réunion de coordination avec le cabinet retenu et les partenaires dont la Direction départementale de l'architecture, l'adjoint au maire chargé du secteur sauvegardé et le directeur de l'urbanisme de la commune a permis de programmer la mise en oeuvre de l'étude qui devrait s'étendre sur plusieurs années afin d'évaluer l'ensemble de l'existant.

La commission locale du secteur sauvegardé, CLSS, vient d'être désignée au conseil municipal d'hier soir, pour coordonner le projet. Elle se composera des représentants de la commune et de personnalités locales. Ils vont émettre un avis à chaque étape de l'élaboration du document. Et, ils pourront éventuellement être saisis pour certains projets.

La population constituée des administrés et des associations prendra part au débat et à l'élaboration du projet global après accord du Préfet sur les modalités d'organisation des réunions de concertations.

Composition de la commission locale du secteur sauvegardé, CLSS

*En qualité d’élus
B. Debaudringhien (suppléante MC. Tomas)
T. de Seguins Cohorn (suppléant A. Taissere)
C. Joly (suppléant J. Maurin)

* En qualité de personnalités
JJ. Maillard, notaire retraité
C. Olmière, ingénieur retraité
J. Laurent, entrepreneur restauration retraité

Périmètre d'extension du secteur sauvegardé : projet validé le 25/07/2005
Périmètre d'extension du secteur sauvegardé : projet validé le 25/07/2005







L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28