Marie Rozière présente Csoukha : la première communication qui braille

Mardi 10 Mars 2015

Un parcours, une personnalité, les organisateurs du forum emploi d'Uzès ont choisi Marie Rozière pour incarner la 8e édition de l'emploi. Elle représente les valeurs portées par le créateur d'entreprise et témoigne d'une sensibilité qui ne laisse pas indifférent. Présentation de son parcours et de son entreprise innovante et citoyenne. Csoukha, la première communication qui braille ! Un modèle de persévérance à suivre. (Mise en ligne le 4 février 2015)



Marie Rozière invente la première communication qui braille. Suivons-la. Photo : Xavier Ferrandez
Marie Rozière invente la première communication qui braille. Suivons-la. Photo : Xavier Ferrandez
La marraine de la 8e édition du forum emploi d'Uzès est Marie Rozière, une chef d’entreprise entreprenante, portée par son projet innovant : solidaire, humaniste et optimiste qui est un exemple pour ceux et celles qui souhaitent s’inspirer de son parcours, de son enthousiasme et de sa détermination dans la création de sa propre entreprise. 

« La première communication qui braille est avant tout un lien entre tous, voyant ou non-voyant, un autre regard sur la différence » précise Marie Rozière. 

Elle devient gérante de l’entreprise Csoukha, qu’elle crée en 2008, à Ners dans le Gard, en embrassant une carrière de conceptrice-créatrice d’une ligne de vêtements et de supports écrits en braille. Elle invente ainsi la première communication autour de la « seule écriture universelle » pour voyants et non-voyants.
 

Projection du braille sur tout support

L’innovation du concept réside dans la diffusion « d’une valeur forte, l’accessibilité dans l’univers de la communication» précise-t-elle.  

Il s’agit de n’exclure personne. Le procédé de fabrication est également une nouveauté. Le braille est inséré par projection sur du tissu, du papier et d'autres matériaux jusqu'alors inexplorés.

Ce code de lecture pour mal et non-voyants se décline sur tous les modèles ou articles qu’elle crée. Par exemple, l’alphabet braille tactile est directement apposé sur la collection de vêtements de telle sorte qu’il soit vu par une personne voyante ou lu par une personne non ou mal-voyante par simple contact tactile (voir photo).

Cette ligne de vêtements commercialisée en boutique est également diffusée en ligne sur www.csoukha.com. Marie Rozière recherche « une idée principale », comme elle le souligne dans Handirect, le média des situations handicapantes. «C’était de sortir du lot en concevant un vêtement universel qui n’existait pas, et qui pourrait apporter un nouveau regard sur le handicap ». Elle associe ainsi son ancien métier de responsable commerciale à ses passions du contact avec les gens et de la création. Au départ, elle n’est pas suivie par les banques.

Mais son envie de créer et de réussir est plus forte que tout. Sa passion et son enthousiasme l’emportent sur tout le reste. Elle crée des modèles pour les voyants et non-voyants. Une collection « Branche-toi » et « Braille » pour ceux qui ne peuvent utiliser leur vue pour lire. Ils sont ainsi assistés par le braille pour lire les consignes d’entretien, les tailles et la description du modèle (couleur, forme…) directement sur l’étiquette du vêtement.

Rebondir

Après la crise du coton, naît une nouvelle gamme de produits pour les entreprises, les grands comptes notamment : la communication par le braille sur tout type de supports. Les cartes de visite, les pochettes, les plaquettes, les panneaux, les sacoches, les casquettes, les badges, les guides chéquiers… tout y passe pourvu que l’envie de communiquer au plus grand nombre soit là, portée par des valeurs humanistes.

Après avoir refermé sur elle une carrière de responsable commerciale dans le domaine des transports- logistique, suite à un licenciement économique après vingt-deux ans passés dans ce secteur d’activité, son parcours est un exemple pour ceux et celles qui n’osent pas ou qui ont peur de se lancer, de faire le pas.

« On peut avoir une idée quelle qu’elle soit. Pour qu’elle se réalise, il faut aller jusqu’au bout en mariant ténacité et volonté de réussir» affirme Marie Rozière, les yeux pétillants.
Un message d’espoir pour tous.

Une marque, à retrouver sur csoukha.com qui veut dire sérénité en philosophie bouddhiste. Photo : Xavier Ferrandez
Une marque, à retrouver sur csoukha.com qui veut dire sérénité en philosophie bouddhiste. Photo : Xavier Ferrandez

>> A lire également :  
Forum pour l'emploi d'Uzès, la huitième édition se prépare Cliquez  ici











L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31