Ville d'Uzès





Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès

Mercredi 13 Juin 2012

The Dresseur, une nouvelle création équestre, de Lucien Gruss et Elodie Guizard, en juillet et août. Lucien Gruss signe, ici, une nouvelle création burlesque en compagnie d'Elodie Guizard, comédienne et metteur en scène avec Samuel Hafrad, voltigeur et acrobate ayant foulé les pas de Patrich Gruss, l'un des cousins de Lucien. Ce spectacle saura une fois de plus envoûté son public par les prouesses techniques, la poésie et l'admirable passion des chevaux portée par Lucien, le dresseur qui murmure à l'oreille des chevaux... A découvrir tous les mercredis et jeudis à 18h30 au haras national d'Uzès



Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès
« The Dresseur » est une comédie équestre qui prend ses sources dans le premier cinéma : celui des course-poursuites de Charlie Chaplin, des jeux de miroirs des Marx Brothers et des facéties de Laurel et Hardy. Lucien Gruss, qui se joue de lui-même avec son personnage de « The Dresseur », orchestre au fil du spectacle, des instants équestres, associés à des numéros de comédie et de voltige.

Les spectacles des années précédentes avaient la forme de travaux d’élèves ; cette année, avec Samuel Hafrad, voltigeur et acrobate à cheval et Elodie Guizard, comédienne, il s’entoure de deux acolytes qui seraient plutôt des élèves «en travaux». L’un virevolte en expert, l’autre essaie, copie, se trompe. Un petit personnage insolent et candide répond au dresseur comme l’Auguste le ferait au clown blanc. Ce tourbillon burlesque met en lumière cette particularité propre à Lucien Gruss : le travail des chevaux en liberté.

Cette nouvelle mise en scène, signée par Elodie Guizard, porte un regard amusé sur le monde codifié du dressage du cheval. Cet univers l'intrigue. Elle s'initie pas à pas, y prend goût et bascule dans le désir d’écrire « The Dresseur ». Passionnée de cinéma muet et de pantomimes, elle puise son inspiration dans les facéties « classiques » des grands du premier cinéma. Elle choisit d’en révéler la complexité et la rigueur par des jeux légers d’imitations, de clowns et d’ombres chinoises.

Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès
En juillet et août : tous les mercredis et jeudis des deux mois à 18h30

>> Tarif : 16 € adultes ; 6 € enfants de 5 à 12 ans ; 3 € enfants de 3 à 4 ans.
>> Lieu: Haras national d’Uzès au grand manège
>> Durée : 1h15
>> Réservations :

Billetterie sur place (les jours de spectacle)
A l’office de tourisme d’Uzès et de l’Uzège - Chapelle des Capucins, place Albert 1er, Uzès. Tél : 04 66 22 68 88
Et partout en France : Réseau France Billet et Fnac sur www.fnac.com.

Lucien Gruss, dresseur, cavalier et homme de cirque

Depuis 2004, Lucien Gruss, dresseur, cavalier et homme de cirque, propose des saisons estivales de spectacles et de visites de ses coulisses au Haras National d’Uzès. Chaque année, le spectacle, proposé sous forme d’ « instants équestres », revêt naturel, pureté et liberté des équidés. L'artiste s'entoure de ses élèves et d’autres artistes-amis, pour compléter son travail et l'enrichir. Pour la neuvième année de résidence à Uzès, il choisit de s’entourer d’une comédienne-metteur en scène en la personne d’Elodie Guizard, et d’un jeune et talentueux voltigeur, acrobate, Samuel Hafrad, pour proposer une création décalée…une comédie équestre qu’ils ont choisi d’appeler « The Dresseur », gentil clin d’œil à The Artist, dernièrement salué.

Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès
Le nom de Gruss, pour beaucoup d’entre nous, repose sur une grande famille de cirque qui existe depuis cinq générations. C’est avant tout une famille qui s’est spécialisée très rapidement dans le dressage des chevaux montés et en liberté présentés dans une piste circulaire de 12 mètres de diamètre, héritage du cirque traditionnel.
C’est Lucien Gruss, qui le premier, a sorti hors de la piste, des numéros de dressage normalement présentés sous chapiteau. C’était en 1981. Jusque là, la discipline de la liberté était restée sous la toile.

La particularité de l'artiste, c’est qu’il est « inclassable ». Il est certes dresseur et écuyer, mais lorsque l’on demande autour de lui, à ses amis ou à ses intimes, la discipline qu’il préfère et dans laquelle il excelle, tous répondent de façon unanime : « la langue du cheval ». Un journaliste disait de lui récemment que son père Alexis Senior « lui a transmis « l’intransmissible », c’est-à-dire un exceptionnel tact équestre. Si les chevaux obéissent, s’ordonnent, exécutent des figures incroyables - c’est avant tout grâce au travail, à la complicité et l’échange qu’ils ont établi avec leur dresseur. Petits comme grands apprécient les images et intimités équestres que donnent en spectacle l’artiste. Parce qu’il est abordable, compréhensible et simple, qu’il sait faire appel aux sens et rien de plus. Lucien Gruss est un talentueux artiste dénué d’artifices et de langues complexes. A découvrir...

Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès

Elodie Guizard, comédienne et metteur en scène

Comédienne, elle a été dirigée par de nombreux metteurs en scène dont Charlotte Bessard dans Les Cendres et les lampions de Noëlle Renaude, Robert Angebaud dans La Commune de Paris ou Françoise Danell dans L'École des femmes et Tartuffe de Molière. En 2008, Pierre Ascaride lui propose de jouer dans Jeux de langues création du spectacle à la scène nationale de Malakoff et reprise au festival d’Avignon en 2009. Parallèlement, elle fonde la compagnie Les Veilleurs de Lune avec deux créations Que d’espoir ! d’Hanokh Levin et un spectacle jeune public inspiré du cinéma muet. Sa dernière création Les passantes a été présenté à Nîmes en octobre 2010 au Théâtre Christian Liger. Elle bascule dans la langue du cheval lors de sa rencontre avec l'artiste, Lucien Gruss avec la naissance de son nouveau spectacle, comédie équestre 2012 à Uzès, "The dresseur".

Lucien Gruss signe une nouveau spectacle burlesque, "The dresseur", tout l'été à Uzès

Samuel Hafrad, voltigeur et acrobate

Enfant et déjà passionné de chevaux, Samuel Hafrad débute à cheval à 6 ans, à L’Isle sur la Sorgue. A 16 ans, il veut en faire son métier et veut se dédier au spectacle équestre. C’est auprès de Max Hasta Luego qu’il apprend la voltige cosaque.
En 2005 il fait la connaissance de Frédéric Pignon et de Magali Delgado. Un an plus tard, il intègre avec eux le spectacle Cavalia et sillonne l’Europe et les Etats Unis. Durant cette tournée, il saisit l’occasion de se former à la voltige dite de cirque auprès d’Eric Gauthier.
De retour en France, il s’installe en résidence à l’école de voltige Acro’Caval (Nîmes) et suit un apprentissage poussé de la voltige auprès de Patrick Gruss (cousin germain de Lucien Gruss). Il rejoint la troupe des Fils Du Vent auprès de laquelle il participe à la tournée européenne Apassionata.

Les visites des coulisses

Les visites des installations du Haras national d'Uzès permettent d’assister au travail de répétition et de dressage des chevaux de Lucien Gruss. Accompagnées par un guide spécialisé en hypologie, ces visites sont l’occasion d’en savoir plus sur la vocation des haras nationaux et de poursuivre le chemin vers les coulisses du travail de Lucien Gruss.
Pour savoir plus, cliquez ici.