Ville d'Uzès

Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La vallée de l'Eure retrouve son cachet


Une ville reconstruite en six mois suite aux deux intempéries subies dans l'hiver. Uzès retrouve son cachet grâce à l'implication et à la mobilisation des services municipaux et des entreprises sollicitées.



La Vallée de l’Eure vient de retrouver son cachet tant apprécié suite aux importants dégâts liées aux dernières intempéries d’octobre et de mars. Grâce à la mobilisation de tous, entreprises extérieures missionnées, équipes techniques municipales dont celle du site. Le travail a concerné la reprise des berges, une passerelle toute neuve à peine installée (voir photo), la toiture des toilettes, le local technique électrique. Les stigmates sont désormais à peine visibles. 
 

Les équipes municipales viennent de retirer l'ensemble des souches sur les différents lieux touchés
Les équipes municipales viennent de retirer l'ensemble des souches sur les différents lieux touchés
D’autre part, les intempéries causées par l’épisode des vents violents fin février, début mars dernier ont entrainé la perte d’environ quatre-vingts conifères proche du parking du Serrebonnet, dans le parc du Duché, la vallée de l’Eure, les cimetières, dans certains quartiers dont Mayac à proximité des vestiges de la chapelle Saint Génies. Là aussi, les équipes techniques ont été à pied d’œuvre pendant près de quinze jours pour enlever et abattre les arbres touchés immédiatement après la catastrophe. Les dernières souches d’arbres ont été retirées début juin.
 

Remise en état des quartiers de Carrignargues et Malaric

Jean-Luc Chapon, le maire d’Uzès dans une lettre au Préfet annonçait une enveloppe 1 250 000 € de dommages sur le domaine public suite aux inondations des 10, 11 et 12 octobre 2015.

L’investissement d’urgence a représenté 106 000 € ht pour intervenir sur la voirie ce week-end là. Au fil des mois, 279 000 € ht ont été nécessaires à la remise en état des quartiers de Carrignargues et Malaric fortement touchés par la catastrophe. Les entreprises Lautier Moussac, Veolia notamment et les services techniques municipaux ont œuvré pour cette remise en état progressive malgré des conditions météo défavorables.

Lire aussi : Les travaux réalisés sur la piscine municipale, suite aux intempéries. Cliquez ici >>>