Ville d'Uzès





L'histoire du Raspaillou, le pain bio, bien de chez nous

Vendredi 20 Mai 2011

L'idée naît à Uzès au cours d'une rencontre entre professionnels agriculteurs et boulangers en 2007. Le Raspaillou devient le premier pain gardois bio fabriqué en circuit court. En 2011, soixante boulangeries le proposeront dans trois départements : le Gard, l'Hérault et l'Aude avec la perspective d'une ouverture vers les Pyrénnées Orientales.



La fête de la vigne et du pain d'Uzès se referme sur la quatrième édition. Elle remporte un franc succès auprès des différents publics : familles, scolaires, Uzétiens et touristes de passage. Elle contribue à valoriser le terroir local et à le promouvoir. Cette fête "initie les enfants au goût, futurs consommateurs de demain" indique Luc Reynaud, l'un des organisateurs et président du comité agricole.

L'occasion de revenir sur un produit largement présenté et proposé lors de cette édition, le Raspaillou qui fait figure de modèle de production agricole durable dans le Gard. Il mobilise toute une filière autour du bio, en circuit court. L'environnement et la nature sont ainsi respectés. Le consommateur retrouve un pain de qualité entièrement fabriqué ici qui valorise l'économie locale. L'agriculture gardoise se diversifie. Le Gard est le premier département en terme de production de céréales bio avec les 900 hectares de terrains agricoles dédiés. 150 tonnes de blé sont destinés à la fabrication du nouveau pain. Cinq variétés de blé tendre permettent ainsi d'obtenir cette préparation pour la fabrication du pain de tradition française. Comme le souligne Jean-Marc Tourel, boulanger au Moutas, à l'origine de cette idée : "la méthode de fabrication est particulière. Elle est à fermentation lente comme un pain de tradition française pour lui permettre de mieux se structurer et de laisser tous les arômes se développer."
Jean-Marc Tourel, boulanger au Moutas à Uzès s'investit dans le Raspaillou dont il est à l'origine.
Jean-Marc Tourel, boulanger au Moutas à Uzès s'investit dans le Raspaillou dont il est à l'origine.

Plusieurs gammes de pain Raspaillou
Plusieurs gammes de pain Raspaillou

Toute une filière en marche autour du Raspaillou

Le Raspaillou est soutenu par l'union des maîtres artisans boulangers du Gard et le Civam Bio, centre d'initiative pour valoriser l'agriculture et le milieu rural. L'idée germera en 2007 au cours d'une foire aux vins à Uzès avec l'envie de créer le premier pain bio gardois.

Un premier circuit court, exemple de développement durable voit le jour en 2008. Au départ, les essais sont réalisés au domaine de Malaïgue de Blauzac pour obtenir la farine bio qui servira aux tests de panification au CFA d'Alès, centre de formation d'apprentis. Les agriculteurs seront présents. A Montpellier, au bord du Lez, l'antique Moulin de Sauret prendra la relais pour la mouture de tous les Raspaillous.

Depuis, la filière s'est régionalisée. Le Raspaillou est présent dans trois départements : le Gard, l'Hérault et l'Aude avec la perspective d'une ouverture vers les Pyrénnées Orientales. Les soutiens précieux de l'Etat, de la Région Languedoc Roussillon et du Conseil général du Gard contribuent au succès de cette initiative. En février dernier, 1500 pains aux couleurs locales étaient consommés chaque jour, lors du 48ème salon national de l'agriculture qui a duré huit jours. Le Raspaillou s'est diversifié et propose plusieurs gammes de pains. La marque est désomais labellisée Militant du goût et Sud de France. Un bel exemple local de filière durable transmise aux générations futures !











L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31