Jocelyn Brahic, passionné par l'Histoire d'Uzès

Mercredi 2 Décembre 2015

La disparition de Jocelyn Brahic, responsable des fonds patrimoniaux à la médiathèque d'Uzès a suscité une vive émotion parmi l'ensemble des équipes de la commune d'Uzès, élus comme agents.



"Il nous a quitté après une cruelle et fulgurante maladie contre laquelle il a lutté courageusement. Tout le personnel de la médiathèque, au sein de laquelle il exerça la plus grande partie de sa carrière, est sous le choc. Stupéfaction et tristesse se mêlent aux pensées dirigées vers sa famille, vers Béranger, sa sœur, ses parents"  témoignent ses collègues et amis.

Jocelyn était entré à la mairie d’Uzès en 1985, d’abord aux cuisines centrales. Puis, passionné par l’Histoire d’Uzès, il avait rejoint l’équipe de la bibliothèque dès 1994. Mireille Vallat, alors directrice, et Annie Auberlet, son assistante, avaient trouvé en lui un précieux collaborateur. 

En 1995, il participe au déménagement des collections via la toute nouvelle médiathèque, dans laquelle il pourra se consacrer à son amour des livres anciens. Il exerce alors ses compétences autour du fonds patrimonial et local qu’il administre avec rigueur et expertise. On lui doit aussi évidemment une belle partie du travail que constitua l’acquisition du bréviaire d’Uzès. Ses amis et ses collègues retiennent avant tout de lui sa droiture et sa belle humeur.

Généreux, à l’écoute de l’autre, toujours prêt à rendre service

A la médiathèque, il n’hésitait pas à proposer ses services et son aide aux différentes sections, étant en cela un agent polyvalent accompli. Son investissement dans son travail, sa curiosité, sa faculté à repérer tout document ou objet pouvant contribuer à la connaissance de l’histoire locale, son intégrité, son enthousiasme à partager ses connaissances : toutes ces qualités professionnelles s’ajoutent à des qualités de cœur, dont chacun d’entre nous a pu faire l’expérience. Car Jocelyn était généreux, à l’écoute de l’autre, toujours prêt à rendre service.

Nous ne pourrons l’oublier et son départ fait un grand vide. « On t’aime, Jocelyn et ça nous fait très mal que tu aies été arraché si tôt à notre amitié… » ajoutent ses collègues. Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès, l'ensemble de l'équipe élue municipale, la direction générale et le personnel de la mairie d'Uzès s'associent à la peine de sa famille et de ses proches et présentent leurs plus sincères condoléances.











L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30