Ville d'Uzès





Ils sont timbrés ! Mail-art et autres envois

Vendredi 30 Janvier 2009

Jusqu'au 21 février, la Médiathèque municipale propose une surprenante exposition consacrée à l'art postal. Dans les vitrines, une fourchette, une boule de Noël, une boîte de CD... qui ont tous un point commun : ils sont timbrés !



Ils sont timbrés ! Mail-art et autres envois
A l'origine de cette exposition, Jean-Marc Noël, enseignant au Lycée Charles Gide d’Uzès. Depuis dix ans, ce professeur d’art plastique propose à ses élèves un exercice de mail-art, une forme d’art utilisant les éléments de la correspondance postale et certaines disciplines artistiques. A l'approche des vacances de fin d’année, il envoie à chacun de ses élèves un petit animal en plastique avec, pour seule enveloppe, un sac de bonbons vide. Aux élèves de lui envoyer en retour un objet de leur choix que bien souvent ils auront personnalisé. "Le but c’est d’arriver à faire passer par La Poste autre chose qu’une simple lettre" explique Jean-Marc Noël. "Ils peuvent jouer sur la forme, le contenu, le contenant, le moyen de l’envoyer…" Et le résultat ne manque pas de surprendre les visiteurs de l'exposition et le professeur lui-même. "Ce qui m’amuse, c’est de recevoir plutôt que d’envoyer" explique-t-il "et de voir de quelle manière mes élèves exploitent leurs savoir-faire."

Ils sont timbrés ! Mail-art et autres envois

L'art et La Poste

Déjà, étudiant, Jean-Marc Noël se jouait de La Poste : "Nous faisions de faux timbres avec une tête de Mickey et étions très fiers de voir le courrier arriver à destination !". Pour autant, sa démarche n’est pas de mettre en avant les failles de La Poste. Au contraire, selon lui le mail-art mettrait en évidence les qualités de l'établissement qui s'attache à faire parvenir un objet, quel qu'il soit, à son destinataire. "Il m'est même arrivé de recevoir d'un élève des crevettes fraîches prises dans un bloc de paraffine. Je leur avais pourtant bien précisé de ne pas envoyer de denrées périssables" plaisante-t-il. Pour les élèves, le passage au guichet est parfois une épreuve : "J’ai voulu envoyer une boite à clown remplie de chocolats à laquelle j’avais attaché une ficelle avec l’adresse au bout", raconte Maurine, élève en classe de 1ere section Art plastique au lycée Charles Gide, "j'ai bien cru que ça ne serait jamais accepté..."Moi j’ai dû faire du gringue à la guichetière pour pouvoir envoyer mon pistolet à billes" plaisante un autre élève. En raison d'un affranchissement insuffisant, ou d'un emballage jugé inadéquat, il arrive que des envois soient refusés. Ainsi en est-il de cette enveloppe en métal, visible à la Médiathèque, refusée une première fois, acceptée à la deuxième tentative.

Ils sont timbrés ! Mail-art et autres envois

Autour de l'art postal

L’exposition proposée à la Médiathèque présente l’essentiel de la collection d'art postal de Jean-Marc Noël. "Les objets ont été très bien mis en valeur, ce qui permet de montrer dans de bonnes conditions aux élèves ce qui a été fait pour les inciter à aller plus loin. Et si ça peut donner envie au public de se mettre au mail-art, c’est bien aussi !" En plus de celle de Jean-Marc Noël, l’exposition présente d’autres collections sur la même thématique : la collection d’art postal de Michèle Reverbel présentée suspendue par des pinces à linge, des livres du Fond de bibliophilie contemporaine de la Médiathèque et des documents sur le mail art. A voir sans tarder.











L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31