Ville d'Uzès

Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Groupe scolaire Jean Macé : une toiture toute neuve pour la rentrée...


Le groupe scolaire Jean Macé d'Uzès, situé avenue Général Vincent est actuellement en travaux pour réfection intégrale de la toiture sur l'ensemble des corps de bâtiments : entrée principale, réfectoire et enceinte des classes. Au total, 1642 m² de couverture de toiture vont être remis en état dans l'été et à la Toussaint. Point d'étapes sur ce chantier en images.



Réfection complète de la toiture du groupe scolaire Jean Macé d'Uzès : ici, remplacement des chevrons, création d'une "rase" en béton en bas de la pente.
Réfection complète de la toiture du groupe scolaire Jean Macé d'Uzès : ici, remplacement des chevrons, création d'une "rase" en béton en bas de la pente.
Les services techniques de la ville profitent des vacances scolaires pour améliorer et entretenir les bâtiments communaux. Le budget global d'investissement de la Ville d'Uzès sur 2013 pour ce chantier se porte à 400 000 € ttc. Démarré depuis le 9 juillet 2013, il sera réalisé en deux temps et en quatre phases (voir schéma). Deux seront réalisées dans l'été à savoir la phase 4 en jaune sur le schéma correspondant au réfectoire et la phase 2, en bleu ainsi qu'une partie de la phase 1, en rouge, correspondant à l'entrée principale et aux classes.

Schéma des phases de réalisation du chantier
Schéma des phases de réalisation du chantier
Ce chantier important est mené par différents corps de métiers, représentés par douze personnes mobilisées à plein temps dans la maçonnerie pour l'entreprise Laurent et fils d'Uzès et la zinguerie pour l'entreprise Sedel-Lafont d'Uzès. Elles sont chargées de la remise en état de l'ensemble de la toiture : dépose des tuiles, reconstitution de la charpente usagée en remplaçant au besoin des chevrons, pannes et noues. Des plaques "PST" sont également rajoutées. Elles recouvrent la charpente et la consolident pour assurer l'étanchéité de la toiture. Enfin, des tuiles canal Monaco, vieillies remplaceront l'existant. Pour la partie zinguerie, l'entreprise crée une couverture en zinc pour protéger l'édifice des infiltrations d'eau et du gel et reprend l'intégralité des gouttières, descentes dauphins en zinc sur la voirie. Un enduit recouvrira le sommet de l'édifice, en façade principale, sur le cercle, à l'endroit où des briques sont apparentes. Le nom de l'école sera également repeint par les peintres communaux.

Plus d'un siècle d'évolution

Création d'une couverture en zinc et reprise intégrale des gouttières.
Création d'une couverture en zinc et reprise intégrale des gouttières.
Ce bâtiment est construit par la commune en 1885 et achevé le 24 septembre 1886, date de la réception des travaux. Ainsi, Uzès se dote comme la majorité des communes environnantes d'une école primaire communale à la demande de Jules Ferry, ministre de l'instruction civique. D'après le règlement du 17 juin 1880, il demande aux communes de se doter de "maisons d'écoles spacieuses, aérées, éclairées, aménagées suivant les règles et l'hygiène". Au siècle dernier, "Uzès est la dernière commune des chefs-lieux de canton de l'arrondissement à faire construire une école après Remoulins, Lussan, Saint-Chaptes, Roquemaure, Villeneuve-lès-Avignon" et bien d'autres précise la publication de la société historique de l'Uzège ("Les écoles d'Uzès du Moyen-Age au XXe siècle", éditée en 1997). Le plan de l'architecte nîmois, Gustave Arnaud y est reproduit. Les filles sont installées au premier étage et les garçons au second. La cour est séparée par un mur, délimitant ainsi les deux espaces. La première rentrée des classes s'effectue le 1er octobre 1885 avec 150 élèves dont 70 garçons dans trois classes et 80 filles dans trois autres. Le certificat d'études primaires sanctionne alors les cours (loi du 28 mars 1882) avec des épreuves portant sur la lecture, l'écriture, la langue française, le calcul et le système métrique, l'histoire et la géographie.

Aujourd'hui, l'établissement a subit des transformations pour s'adapter aux évolutions sociétales et scolaires.
L'aménagement de nouvelles classes est apparu. La cour est devenue mixte. Des espaces culturels, sportifs et pratiques ont été créés ou aménagés : bibliothèque, terrain de sport, salle informatique, audio-visuelle, bibliothèque, salles des professeurs, nouvelles toilettes. L'établissement public, spacieux et ombragé de tilleuls centenaires, compte onze classes dont une classe spécialisée dite "d'inclusion scolaire", CLIS. Chaque année, de nombreux projets y sont conduits : correspondance scolaire, classe de découverte, projets artistiques et culturels, rencontres sportives, actualisations du site internet de l’école. Sa situation de centre ville permet aux enfants d’accéder à des activités variées : découverte du patrimoine, médiathèque, vallée de l’Eure, stade Pautex...