Ville d'Uzès





Eveiller à l'art en créant

Etape 1 : l'étude du vitrail dans le patrimoine local

Lundi 7 Décembre 2009

A l'initiative de deux professeurs du collège Lou Redounet, les élèves d'une classe de 6ème explorent le thème du vitrail pour permettre d'approfondir cet art, datant de la fin de l'empire romain, mais aussi pour créer. Un conte collectif pour l'école maternelle du Parc sera rédigé et illustré. Des livrets individuels écrits, à partir de ce conte, seront décorés et reliés artisanalement. Le point d'orgue de cette rencontre, s'appuyant sur les classes éducatives proposées par l'Office de la culture, reposera sur la création d'une oeuvre en vitrail dédiée au centre de documentation du collège.



Les élèves découvrent les vitraux de la chapelle du Duché d'Uzès
Les élèves découvrent les vitraux de la chapelle du Duché d'Uzès
Les élèves de 6ème 4 du collège Lou Redounet, à l'initiative du professeur principal d'anglais, Hélène Lazerges, partent à l'assaut des vitraux d'Uzès dans le cadre d'un Projet d'action culturelle (PAC) soutenu par l'Education Nationale et accompagné par l'Office de la Culture dans le cadre du label, Uzès, Ville d'art et d'histoire.

Hélène Lazerges présente ce projet, né du constat que désormais l'histoire de l'art prend une dimension nouvelle au sein des programmes scolaires. "Au brevet une option supplémentaire histoire de l'art est proposée. Il est intéressant que les élèves aient accès à l'art dans leur ville".

Le projet de classe s'appuie donc sur la création d'un vitrail grandeur nature pour le centre de documentation, d'un conte collectif pour le jeune public de la maternelle du Parc avec la réalisation d'un puzzle par les 4èmes SEGPA dans l'atelier menuiserie. Un livret individuel écrit à partir de ce conte sera relié artisanalement et illustré par des dessins inspirés par la thématique du vitrail. Ce projet interdisciplinaire s'inscrit sur une année scolaire aux côtés du professeur de français, Anne Cahuet, et de professionnels des métiers d'art comme Rémy Bécard, vitrailliste sur Saint Siffret et Delphine Dejean, relieuse à Saint Quentin la Poterie.

Saint Firmin, premier évêque d'Uzès, vitrail de la cathédrale d'Uzès restauré en 1866
Saint Firmin, premier évêque d'Uzès, vitrail de la cathédrale d'Uzès restauré en 1866

Le vitrail, art religieux

La rencontre du vitrail dans la Ville d'art a démarré par une conférence suivie d'une visite guidée à la cathédrale Saint Théodorit et à la chapelle du Duché d'Uzès. Les élèves ont découvert les détails des vitraux, leur finition, leur présentation au sein de monuments historiques.

Cet art, datant de la fin de l'empire romain a pris son essor au Moyen Age. Claire-Lise Cressen, guide-conférencière, rappelle l'importance du vitrail à l'époque où "les artistes réalisaient de véritables Bibles de verre".

Le vitrail était partie prenante de l'édifice religieux pour protéger de la pluie mais également pour laisser pénétrer la lumière. Inspirés par des techniques de l'orfèvrerie, les vitraux étaient préalablement teintés, par l'ajout d'oxyde, puis assemblés à l'aide de plomb malléable permettant de créer des motifs géométriques puis figuratifs. La technique de la grisaille et l'utilisation du jaune d'argent, au XVème siècle permit d'affiner notamment les traits des visages, les plis des vêtements et la chevelure des personnages religieux.

Un carton-dessin servait alors, de support pour créer les portraits en pied, généralement effectués par le peintre puis réalisés par le vitrailliste. Le verre soufflé avec une canne ou un manchon étaient les principaux moyens de réaliser le vitrail à l'aide d'un mélange de sable siliceux et de substances chimiques ou minérales, porté à très haute température - environ 1 400° C.

Lors de la visite dans le centre ancien, les élèves ont écouté la conférencière et observé attentivement le vitrail de St Firmin, premier évêque d'Uzès datant de 1866. Ils ont su apprécier les couleurs et les formes ainsi que les utilisations du plomb. La restauration de ce vitrail au XIXème siècle est concrétisée par la présence du blason et la devise de la famille du Duc d'Uzès ayant financé l'oeuvre. Ils ont remarqué la signature du maître verrier, Frédéric Martin, et du peintre Melchior Doze, tous deux, natifs d'Uzès. C'est au tour des élèves de montrer leur talent pour le plus grand bonheur des petits et des grands.


>
>
>>> L’Office municipal de la culture d'Uzès permet aux écoles de découvrir la ville, en partenariat avec l’Education Nationale dans le cadre de son service éducatif. Il propose ainsi des modules pédagogiques variés sur Uzès à travers les différentes périodes historiques : Moyen Age, Renaissance, XVIIème siècle, naissance de l’industrie au XIXème siècle.

Et, il organise également, des ateliers pédagogiques sur la calligraphie, le bréviaire, l’architecture… N’hésitez pas à consulter l’Office municipal de la culture pour tous vos projets au 04 66 03 10 72, courriel : contact@uzes-culture.com.











L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31