Ville d'Uzès





41èmes Nuits Musicales d'Uzès, de la lagune à la tamise

Lundi 27 Juin 2011

Les 41èmes Nuits Musicales d’Uzès vous invitent à vivre du 15 au 28 juillet 2011 des “nuits plus belles que vos jours”, comme Jean Racine l'écrivait si bien, dans des lieux sublimes de la cité ducale. De Venise à Londres, ces 41èmes nuits proposent un voyage musical à travers l’Europe.



41èmes Nuits Musicales d'Uzès, de la lagune à la tamise
En ouverture du festival, trois concerts sont consacrés à Antonio Vivaldi, (Gloria, Nisi Dominus, les Quatre saisons). Côté interprètes, on remarque le contre-ténor vedette Philippe Jaroussky et le chef baroque italien Rinaldo Alessandrini avec son ensemble Concerto italiano.
Une large partie de ces Nuits Musicales est dédiée à la musique anglaise, de la renaissance au baroque. Les meilleurs ensembles vocaux et instrumentaux de ce répertoire, the Merton College Choir Oxford, l’ensemble Stradivaria, et les chanteurs et instrumentistes de la Fenice, interpréteront des œuvres de Thomas Tallis, Henry Purcelle, ou encore Georg Friedrich Haendel.

Cette 41ème édition est aussi l’occasion de découvrir des œuvres de compositeurs rares tels qu’Alessandro Striggio, auteur d’un incroyable motet à 40 voix, ou François Francoeur, compositeur des musiques pour les festins royaux sous Louis XV. Le talentueux pianiste Alexandre Tharaud revisitera les sonates de Scarlatti ainsi que des œuvres de Beethoven et Liszt.
Le deux dernières soirées mettront la musique tsigane à l’honneur. Le violoniste Géza Hosszu-Legocky et ses cinq Devils mêle virtuosité et émotion. Du classique (Paganini, Kreisler, Khachaturian) aux musiques de films de Michel Legrand, Vladimir Cosma, Nino Rota, ces soirées offriront un voyage musical en Tsiganie de toute émotion.

>> Pour plus d'information sur les Nuits Musicales, cliquez ici



Akadêmia
Akadêmia
Vendredi 15 Juillet - 21h30 - Cathédrale Saint Théodorit
Gloria, Magnificat, Credo - Antonio Vivaldi
Choeur Akadêmia - Françoise Lasserre, direction
Concerto Italiano - Rinaldi Alessandrini, direction
Remarquable compositeur de musique d'église, Antonio Vivaldi a réalisé près de soixante œuvres de musique sacrée. Ces œuvres sont le mélange de style opératique et concertant. Le Magnificat offre aux voix féminines des traits comparables à ceux d'un violon. Le Gloria porte la marque de fabrique du Vénitien, par son lyrisme éclatant, ses procédés violonistiques, ou encore ses passages au style "religieux".



R. Alessandrini © Eric Larrayadieu - Naïve
R. Alessandrini © Eric Larrayadieu - Naïve
Samedi 16 juillet - 22h - Cour du Duché
Les Quatre saisons, concerto pour violon et hautbois, concerto pour hautbois et basson, concerto pour corde - Antonio Vivaldi
Nicholas Robinson, Mauro Lopes Ferreira : violons solo
Concerto Italiano, Rinaldo Alessandrini, direction
Les saisons de Vivaldi sont vibrantes de sensualité, de séduction, avec ses frôlements, ses vertiges et ses glissements vers le plaisir de la virtuosité.


P. Jaroussky © Simon Fowler – Virgin Classics
P. Jaroussky © Simon Fowler – Virgin Classics
Dimanche 17 juillet - 21h30 - Cathédrale Saint Théodorit - >> COMPLET
Nisi Dominus, Motet, Arias - Antonio Vivaldi
Philippe Jaroussky : contre-ténor
Ensemble Artesrse
A à peine 30 ans et après trois disques d'or consécutif, des salles combles, des rappels sans fin, le chanteur que l'on s'arrache aujourd'hui, Philippe Jaroussky, contre-ténor, a réussi en moins de dix ans à rendre populaire sa voix si particulière, qui renvoie à l'âge d'or des castrats. Avec son timbre unique allié à une musicalité hors pair, il a su se forger une personnalité artistique à part.



A. Tharaud © Marco Borggreve
A. Tharaud © Marco Borggreve
Mercredi 20 juillet - 22h - Cour du Duché
Récital de Piano, Sonate, Fantaisie - Ludwig Van Beethoven
Funérailles - Franz Liszt
Sonates - Domenico Scarlatti
Alexandre Tharaud : piano
Pianiste parmi les plus sollicités de sa génération, Alexandre Tharaud, s'est notamment illustré par des disques ayant marqué les esprits (intégrale de l'œuvre pour piano de Ravel, concertos italiens de Bach...). Ce pianiste amoureux des répertoires rares et précieux, anciens et modernes, est comparé par la presse étrangère à Glenn Gould. Cette référence fait sourire le pianiste : posture physique, technique, style, tout les sépare. Sauf l'essentiel, une folle liberté dans la plus grande rigueur, une pulsation immédiatement reconnaissable, une allégresse dans la ligne de chant, une volubilité, une clarté dans l'articulation. La spontanéité, sans cesse recréée.



Marton College choir Oxford
Marton College choir Oxford
Jeudi 21 juillet - 21h30 - Cathédrale Saint Théodorit
Motet à 40 voix - Thomas Tallis
Motet à 40 voix - Alessandro Striggio
Motets et songs - Palestrina, Tavener
Merton College Choir Oxford - Benjamin Nicholas et Peter Philips, direction
Ce programme réunit les deux légendaires motets à 40 voix de l'histoire de la musique. Ces oeuvres grandioses offrent à l'auditeur une expérience unique du son et de la musique. Le motet de Tallis est assurément son œuvre la plus réputée. Il résume à lui seul toute l'écriture chorale de l'Angleterre du XVIe siècle.



D. Cuiller © DR
D. Cuiller © DR
Samedi 23 juillet - 22h - Cour du Duché
Water Music - Georg Friedrich Haendel
Symphonies pour les festins royaux - François Francoeur
Orchestre baroque Stradivaria
Violon et direction : Daniel Cuiller
La Water Music est une des pages les plus célèbres de Haendel. Composée pour accompagner les fêtes nautiques du cortège royal de George Ier, elle est une musique de faste, une porte d'entrée idéale dans le monde baroque. Un parfum entêtant de volupté, une ivresse esthétique et sentimentale troublante se dégage de la musique de François Francoeur, si représentative du siècle des Lumières.



J. Tubéry © Philippe Matsas
J. Tubéry © Philippe Matsas
Dimanche 24 juillet - 21h30 - Cathédrale Saint Théodorit
Grande Ode à Sainte-Cécile, "Hail ! Bright Cecilia" (1692)
Ode pour l'anniversaire de la reine Mary (Come, ye Sons of Art" (1694) - Henry Purcell
Ensemble Instrumental et vocal Le Fenice
Cornet, flûte et direction Jean Tubéry
"Hail ! Bright Cecilia" est très représentatif du génie de Purcell. Riches et variées, l'inspiration profane et l'inspiration sacrée s'y côtoient dans le plus grand respect. Comme très souvent dans la musique de Purcell, l'euphorie n'est jamais très éloignée de la mélancolie. Spécialistes du répertoire, Jean Tubéry et la Fenice en assimilent parfaitement les impératifs : élégance, légèreté, sérieux et sobriété.



G. Hosszu-Legocky © Bernard Rosenberg
G. Hosszu-Legocky © Bernard Rosenberg
Mercredi 27 et jeudi 28 juillet - 22h - Jardin de l'Evêché
Tzigane !
Voyage musical en Tziganie, des chefs-d'oeuvre du classique au repertoire traditionnel
Paganini, Kreisler, Khachaturian, Jaroka, Dinicu, Monti, Michel Legrand, Vladimir Cosma, Nino Rota
Géza Hosszy-Legocky (violon) et the 5 dévik (violon, cymbalum, clarinette, contrebasse, alto)
A seulement 25 ans, Géza Hosszu-Legocky impressionne les publics les plus exigeant, quelle que soit la forme dans laquelle il se déploie : aussi à l'aise en soliste au sein d'un orchestre symphonique qu'en musique de chambre. D'origine tzigane, il joue de façon particulièrement virtuose la musique de sa prime enfance. Au sein du groupe The 5 Devils, il parvient à convaincre un public de musique classique des plus avertis autant qu'un large public.

>> Consultez le programme complet, allez plus loin dans la découverte de cet événement majeur. Cliquez ici