Ville d'Uzès





19 mars : Commémoration à Uzès du 50e anniversaire du cessez le feu en Algérie

Mercredi 21 Mars 2012



Dépôt de gerbe au monument aux morts d'Uzès, le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon aux côtés de Jacques Thiriot, nouveau président de la FNACA
Dépôt de gerbe au monument aux morts d'Uzès, le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon aux côtés de Jacques Thiriot, nouveau président de la FNACA
Jacques Thiriot débute son mandat de président du comité local de la Fédération nationale des anciens combattants d'Algérie par la commémoration du 50e anniversaire du cessez le feu en Algérie. Comme son prédécesseur Maurice Ducros, il s'est déplacé avec une délégation à Nîmes puis au mémorial d'Aigremont avant de se retrouver, en présence d'une assistance fournie devant le monument aux morts d'Uzès où il a déposé une gerbe et manifesté une profonde émotion en pensant aux morts civils et militaires générés par un conflit qui a marqué la mémoire populaire. Se tournant vers le monument aux morts, il rappelait le tribut (6 Uzétiens tués) payé par Uzès lors de ce long conflit.

Le 18 mars 1962, les négociations concernant le règlement du conflit franco-algérien aboutissent à la signature des accords d'Evian qui reconnaissent la souveraineté de l'Etat algérien et qui mettent fin à huit ans de guerre (1954-1962) et à plus d'un siècle de présence française en Algérie. Le cessez-le-feu est programmé pour le lendemain, à midi. La France s'engage à évacuer progressivement ses troupes et à maintenir son aide économique pendant trois ans. Elle obtient des assurances sur le pétrole et bénéficie d'un « droit de préférence ». Tout le monde est conscient que malgré la signature des accords, la guerre va continuer à faire rage jusqu'à la proclamation solennelle de l'indépendance de l’Algérie le 3 juillet 1962.
A la fin de la cérémonie, Maurice Ducros remettait la médaille de la reconnaissance de la patrie à Aimé Combe.